Festi Jazz international de Rimouski : un prix hommage pour Vic Vogel et son oeuvre!

Le Festi Jazz international de Rimouski est heureux de décerner un Prix Hommage à Vic Vogel. Cette récompense vise à reconnaître son travail en tant que pianiste, tromboniste, compositeur, arrangeur et chef d’orchestre et son immense contribution à la discipline du jazz.

En effet, Vic Vogel a accumulé plus de 65 ans de carrière, laissant un héritage colossal derrière lui. Que ce soit pour le théâtre, la télévision, la radio, les orchestres symphoniques ou les multiples ensembles de jazz qu’il a dirigé, son oeuvre compte plus de 2000 pièces composées et/ou arrangées pour toutes sortes de formations de 4 à 200 musiciens. Il a contribué à plus de 60 albums distribués au Canada et aux États-Unis, soit sur Polydor, Audiogram, Justin Time, Pinnacle, Spectra Scène, Grudge, Trans-Canada et plusieurs autres. On estime à plus de 10 000 le nombre de prestations que Vic Vogel a présenté. Vic Vogel a notamment été directeur musical et accompagnateur à plusieurs émissions à la télévision de Radio-Canada. Il a composé, arrangé et dirigé la musiques des cérémonies de Festival Terre des hommes en 1968, des Jeux Olympiques d’été de 1976, les Jeux du Canada en 1985 ainsi qu’aux spectacles d’entracte de la Coupe Grey en 1981 et 1985. Il a aussi composé des pièces dans tous les genres pour le Théâtre des Variétés, le réseau CTV, l’Office national du film du Canada, l’Orchestre symphonique de Québec, celui de Montréal et bien d’autres. Il est le seul musicien à s’être produit pendant plus de 20 années consécutives au Festival International de Jazz de Montréal, notamment aux côtés de Olivier Jones, Dizzy Gillespie, Maynard Ferguson, Jerry Mulligan, Slode Hampton, Cannonball Adderly, Chucho Valdès et Mel Torme.

Martin Roussel, président du conseil d’administration du Festi Jazz, nous révèle qu’il s’agit d’« Un homme extrêmement confiant et sûr de lui, extrêmement attachant aussi!»

Le Prix Hommage est remis pour la première fois et ne le sera pas annuellement comme le Grand Prix Festi Jazz, mais plutôt lorsque les circonstances se prêteront à reconnaître la contribution d’un grand du jazz.

Share